MENU randonnées raquettes

HAUTE - SAVOIE 

CHABLAIS

Pointe d'Ireuse : 900 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde peu nécessaire : Cliquer Ici.

  

HAUT-GIFFRE/CHAINE DES FIZ

Cirque du Fer-à-Cheval : 100 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde peu nécessaire : Cliquer ICI.

Chalets d'Ayères : 400 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde inutile : Cliquer ICI.

Chalets de Varan : 580 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde peu nécessaire : Cliquer ICI.

Refuge de Bostan : 670 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde recommandé : Cliquer ICI.

  

AIGUILLES ROUGES

Chalets de Loriaz : 670 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde recommandé : Cliquer ICI.

Charmoz : 1020 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde indispensable : Cliquer ICI.

 

MONT BLANC

Chalets du Truc : 460 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde recommandé : Cliquer ICI.

Chalets de la Balme : 510 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde peu nécessaire : Cliquer ICI.

Chalets de Chailloux : 580 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde recommandé : Cliquer ICI.

Cabane du Petit Pâtre : 660 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde peu nécessaire : Cliquer ICI.

Chalets de la Balme et Chalets des Prés en boucle : 720 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde peu nécessaire : Cliquer ICI.

 

BORNES

Plateau de Samance : 200 à 350 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde peu nécessaire : Cliquer ICI.

Plan du Loup : 240 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde inutile : Cliquer ICI.

Chalets des Auges : 390 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde recommandé : Cliquer ICI.

Plateau de Cenise : 500 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde peu nécessaire : Cliquer ICI.

Sur Cou : 640 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde recommandé : Cliquer ICI.

Parmelan : 810 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde peu nécessaire : Cliquer ICI. 

 

ARAVIS

Col des Aravis : 250 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde peu nécessaire : Cliquer ICI.

Plateau de Beauregard : 270 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde inutile : Cliquer ICI.

Tête du Danay : 330 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde inutile : Cliquer ICI.

Montagne de Sulens : 540 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde recommandé : Cliquer ICI.

Pointe d'Orsière par la Savatte : 600 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde indispensable : Cliquer ICI.

Pointe d'Orsière par le Torchon : 640 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde recommandé : Cliquer ICI.

Tête de la Sallaz : 735 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde recommandé : Cliquer ICI.

Petit Croisse Baulet : 820 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde recommandé : Cliquer ICI.

 

BAUGES

Crêt de Tertère - Semnoz : 130 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde inutile : Cliquer ICI.

Crêt de Chatillon - Semnoz en boucle : 230 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde inutile : Cliquer ICI.

Pleine lune au Semnoz : 345 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde inutileCliquer ICI.

Petite Sambuy : 965 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde recommandé : Cliquer ICI.

 

SAVOIE

BEAUFORTAIN

Mont Clocher et Chard du Beurre : 450 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde inutile : Cliquer ICI.

Roche Parstire : 700 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde indispensable : Cliquer ICI.

  

BAUGES

Chalets de Baru : 240 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde inutile : Cliquer ICI.

Crêtes du Mont Margériaz : 530 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde inutile : Cliquer ICI.

Plan de la Limace : 880 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde peu nécessaire : Cliquer ICI.

  

ROUSSES

Au pied des Aiguilles d'Arves, les chalets des Manches : 530 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde recommandé : Cliquer ICI.

  

ISERE

BELLEDONNE

Croix de Chamrousse : 520 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde recommandé : Cliquer ICI.

Grand Rocher : 830 m de dénivelé, Triptyque DVA-Pelle-Sonde peu nécessaire : Cliquer ICI.

   

Mise en garde

  

La randonnée d'hiver se réalise généralement en raquettes. Parfois, cependant, elles ne sont pas nécessaires, car le sentier est tassé par les nombreux passages. Toutefois, il est conseillé d'emporter les raquettes avec soi, attachées sur le côté du sac à dos, car elles seront peut-être utiles à la descente, si certains passages sont glissants ou si l'on souhaite descendre tout droit dans la poudreuse.

 

Considérée comme une activité tranquille, la randonnée en raquettes est cependant potentiellement dangereuse, car certains itinéraires traversent des secteurs où les avalanches sont possibles. Rares d'ailleurs sont les itinéraires qui sont complètement sûrs, c'est-à-dire avec des pentes très légères alentour (et pas seulement où l'on marche), en forêt ou sur des plateaux.

J'indique le niveau de risque théorique de déclenchement d'avalanche pour chaque parcours, mais il faut bien garder à l'esprit qu'en montagne, le risque zéro n'existe pas.

Il est souvent conseillé, voire indispensable, d'être équipé d'un détecteur de victime d'avalanche (DVA), d'une sonde et d'une pelle pour être repéré sous la neige si l'on est enseveli ou pour commencer les recherches, en attendant les secours, si l'on est témoin d'une avalanche. Il faut, bien sûr, savoir se servir de ce matériel et s'entraîner régulièrement.

 

Je conseille de se munir d'une carte IGN au 1/25000ème, car se perdre en montagne peut être dangereux : l'acheter (environ 12.80 euros) ou imprimer la partie nécessaire en faisant une impression d'écran depuis le site de l'IGN (En haut à gauche, cliquer sur "CARTES" puis "Voir tous les fonds de cartes" et choisir "Carte topographique IGN") : Cliquer ICI.

 

Sur ce site, le niveau d'exposition au risque d'avalanche est indiqué comme suit :

* NUL : les risques d'être exposé à une avalanche sont quasi-nuls, ce qui ne signifie pas que c'est impossible.

* FAIBLE : les risques sont limités si l'on reste éloigné des pentes importantes, qui normalement ne devraient pas être approchées si l'on suit l'itinéraire prévu.

* MOYEN : les risques sont réels et il faut être prudent, notamment en s'équipant du triptyque DVA-pelle-sonde et en s'informant, avant de partir, sur les conditions d'enneigement et les risques d'avalanche (Voir BERA de Météo France, ci-dessous).

* IMPORTANT : il faut éviter absolument de s'y rendre si le BERA annonce un danger trop marqué (3 sur 5 ou plus).

 

Le BERA, Bulletin d'Estimation des Risques d'Avalanche, est édité chaque jour par Météo France.

Il précise le risque pour chaque massif (Ici, la Haute-Savoie) et pour chaque orientation (en noir, les pentes les plus dangereuses). Il faut être extrêmement prudent si le risque prévu est de 3 sur 5 et davantage. Un risque 3 ne signifie pas que le niveau de risque est moyen, mais trop important déjà pour faire n'importe quoi, sans précaution.

 

Voici la cotation :

1 : faible, mais qui n'exclue pas totalement une possibilité d'avalanche. On peut cependant se rendre à peu près partout, sans courir de réel danger.

2 : limité, ce qui ne veut pas dire que le risque est faible. Des avalanches meurtrières se déclenchent alors que le risque n'est que de 2. Il ne faut pas se sentir en sécurité et éviter d'aller n'importe où, surtout sans l'équipement requis (DVA...).

3 : marqué, c'est à dire important. Il faut renoncer à se rendre dans les secteurs pentus, exposés ou réputés pour être dangereux et s'équiper des DVA...

4 : fort. Les avalanches peuvent être déclenchées facilement par le passage d'une personne à ski ou en raquettes, voire spontanément. Il faut choisir un itinéraire le plus sûr possible et s'équiper des DVA...

5 : très fort. Il faut absolument renoncer à se rendre en montagne, à part dans les secteurs très sûrs, le long des pistes de ski de fond par exemple, ou en plaine, en forêt, sur des pentes douces.

 

Pour plus de précisions, voir ici : http://www.anena.org/8912-echelle-de-risque-d-avalanche-et-nouveaux-pictogrammes.htm

       

×